Dossier

Virologie non VIH – Échappement du variant omicron du SARS-CoV-2 à la neutralisation aux anticorps

Mis en ligne le 28/02/2022

Auteurs : Jérôme Le Goff

Le variant omicron du virus SARS-CoV-2a été identifié pour la première fois en novembre2021au Botswana et en Afrique du Sud. Il est, depuis, devenu majoritaire dans de très nombreux pays. Ce variant se caractérise par la présence d'une trentaine de mutations dans la protéine Spike, qui pourraient améliorer les capacités réplicatives du virus et permettre un échappement à la réponse humorale.

À partir d'un virus omicron isolé en culture, la sensibilité à9anticorps monoclonaux ayant une autorisation de mise sur le marché ou en développement a été testée in vitro. La sensibilité a aussi été testée avec des anticorps présents chez54patients ayant reçu un des vaccins contre le Covid-19, dont20avec une3edose, et chez 40personnes convalescentes. Le variant delta et la souche SARS-CoV-2européenne initiale ( D614G ) ont été utilisés comme comparateurs.

Liens d'interêts

J. Le Goff déclare ne pas avoir de liens d’intérêts enrelation avec cet article.

auteur
Pr Jérôme LE GOFF
Pr Jérôme LE GOFF

Médecin
Virologie
Hôpital Saint-Louis, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Infectiologie
thématique(s)
SARS-CoV-2