Mise au point

Tolérance hépatique des traitements ciblés dans les rhumatismes inflammatoires chroniques

Mis en ligne le 31/12/2022

Auteurs : F. Verhoeven, D. Weil-Verhoeven, T. Thevenot, C. Prati, V. Di Martino, D. ­Wendling

  • Les données de tolérance des traitements ciblés dans les rhumatismes inflammatoires sont tout à fait rassurantes pour ce qui concerne les biomédicaments.
  • Pour les inhibiteurs de JAK, les données restent rassurantes, même si une grande prudence demeure nécessaire, notamment avec le tofacitinib, dont l'élimination est hépatique à 70 %.
  • En cas de stéatose hépatique non alcoolique, la progression vers la stéatohépatite non alcoolique puis vers la cirrhose est médiée en partie par l'inflammation. En cas de rhumatisme inflammatoire, l'utilisation de traitements ciblés pourrait ralentir cette progression, comme le suggèrent certaines études.
  • Chez les patients cirrhotiques, les biomédicaments restent bien tolérés en cas de cirrhose compensée. Pour l'heure, il n'y a pas de données de tolérance des inhibiteurs de JAK chez les cirrhotiques.
Liens d'interêts

F. Verhoeven, D. Weil-Verhoeven, T. Thevenot, C. Prati, V. Di Martino et D. Wendling déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteurs
Dr Frank VERHOEVEN

Médecin, Rhumatologie, CHRU, Besançon, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Thierry THEVENOT

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, Hôpital Jean-Minjoz, Besançon, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Clément PRATI

Médecin, Rhumatologie, Hôpital Jean Minjoz, CHRU, Besançon, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Daniel WENDLING

Médecin, Rhumatologie, Hôpital Jean-Minjoz, CHRU, Besançon, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Rhumatologie,
Oncologie générale
Mots-clés