Dossier

Accident vasculaire cérébral et reprise de la conduite

Mis en ligne le 31/12/2022

Auteurs : C. Gasne, I. Hoang, M. Ranchet, J.L. Le Guiet, M.C. Delebecque, M.Evennou, C. Allain, E.Guillaume, N. Penvern, J. Luauté, L. Paire-Ficout, P. Coignard

  • L'accident vasculaire cérébral (AVC) est souvent responsable de séquelles neurologiques qui peuvent avoir un retentissement important sur le quotidien, et notamment sur la conduite automobile.
  • Parmi les déficits survenant après un AVC, ce sont davantage les déficits cognitifs plutôt que les déficits moteurs qui influencent la reprise de la conduite.
  • Les déficits moteurs peuvent être compensés par des adaptations du véhicule (boîte automatique, boule au volant, commande à la main, etc.). Néanmoins, les troubles cognitifs peuvent influencer la reprise de la conduite des personnes post-AVC.
  • L'intérêt d'une approche pluriprofessionnelle pour l'évaluation de l'aptitude à la conduite des personnes post-AVC est mis en avant.
Liens d'interêts

C. Gasne, I. Hoang, M. Ranchet, J-L. Le Guiet, M-C. Delebecque, M. Evennou, C. Allain, E. Guillaume, N. Penvern, J. Luauté, L. Paire-Ficout et P. Coignard déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

centre(s) d’intérêt
Médecine physique & réadaptation
Mots-clés