Dossier

Bonnes pratiques cliniques de rééducation et réadaptation (RR) chez des personnes atteintes de BPCO

Mis en ligne le

Auteurs : F.C. Boyer, A.C. Perlé, S. Carazo-Mendez, A. Rapin

  • Le niveau de preuve des programmes de réadapta­tion respiratoire (RR) est bien démontré, avec 10 guides de bonnes pratiques publiés et plus de 50 méta-­analyses.
  • Lorsque la maladie est stable et symptomatique, ou à la suite d'une exacerbation, les personnes atteintes de BPCO devraient bénéficier d'une RR pour améliorer la capacité d'exercice, réduire la dyspnée, améliorer la qualité de vie et réduire les admissions à l'hôpital.
  • La RR peut être réalisée à l'hôpital, dans des structures libérales de premier recours ou à domicile. Un programme ambulatoire doit avoir la même fréquence et la même intensité qu'un programme hospitalier pour être efficace.
  • La durée est de 8 semaines en moyenne, avec un entraînement aérobie à l'exercice, une éducation thérapeutique, une aide au sevrage tabagique, une prise en charge diététique et psychosociale.
Liens d'interêts

F.C. Boyer, A.C. Perlé, S. Carazo-Mendez et A. Rapin déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteurs
Pr François-Constant BOYER

Médecin, Médecine physique et réadaptation, CHU de Reims, hôpital Sébastopol, Reims, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Amandine RAPIN

Médecin, Médecine physique et réadaptation, CHU de Reims, hôpital Sébastopol, Reims, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Médecine physique & réadaptation
Mots-clés