Dossier

Efficacité des programmes spécialisés de réadaptation chez les personnes atteintes d'une maladie respiratoire autre que la BPCO – Partie 2

Mis en ligne le

Auteurs : L. Percebois-Macadré

  • L'American Thoracic Society (ATS) et l'European Respiratory Society (ERS) ont publié des recommandations consensuelles dans lesquelles les programmes de réadaptation en cas de maladie respiratoire sont clairement recommandés. Une faible tolérance à l'effort est un facteur de mauvais pronostic associé à une survie diminuée chez les personnes atteintes de syndrome restrictif, d'une maladie neuro­musculaire, d'un cancer bronchopulmonaire ou en cas de transplan­tation pulmonaire. Les programmes de soins de réadaptation pour les personnes atteintes de maladie respiratoire ont démontré leur efficacité sur plusieurs paramètres : la fonction musculaire périphérique, les symptômes d'anxiété et de dépression et les mesures subjectives de la qualité de vie liée à la santé respiratoire. L'étude de la ­littérature souligne les spécificités des programmes destinés aux différentes pathologies respiratoires (pathologies restrictives, cancer broncho­pulmonaire, transplantation pulmonaire).
Liens d'interêts

L. Percebois-Macadré déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Dr Laetitia PERCEBOIS-MACADRÉ

Médecin
Médecine physique et réadaptation
Polyclinique les Bleuets, Reims
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Médecine physique & réadaptation
Mots-clés