Dossier

La fatigue liée au cancer : étiologie et rôle de l'activité physique

Mis en ligne le 31/12/2021

Auteurs : G.Y. Millet, C.G. Brownstein

  • La fatigue chronique liée au cancer (FLC) est un symptôme majeur des patients atteints de cancer. Elle peut persister pendant des mois et même des années après la fin du traitement chez environ un tiers des patients. Malgré sa forte prévalence, on connaît peu de choses sur la physiopathologie de la FLC.
  • Parmi les nombreuses causes potentielles de la FLC est retrouvée une faible résistance à la fatigue aiguë induite par l'exercice physique. Les effets bénéfiques de l'activité physique pour minimiser la FLC ont été démontrés. Il semble que ces effets soient plus facilement observés pour les tumeurs solides, lorsque les programmes commencent dès le début des traitements et pour des exercices d'intensité modérée à vigoureuse comparativement à ceux de faible intensité.
  • Il est nécessaire d'individualiser l'intervention par l'activité physique pour tenir compte de la complexité de la FLC.
Liens d'interêts

G.Y. Millet et C.G. Brownstein déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec l’article.

auteur
Guillaume MILLET

Autre professionnel de santé
Physiologie de l’Exercice
Université Lyon, Saint-Étienne
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Médecine physique & réadaptation
Mots-clés