Dossier

Oncoréadaptation et lésions médullaires métastatiques

Mis en ligne le 31/12/2021

Auteurs : C. Fattal, M. Enjalbert, E. Barel, E. Pastrana, C. Leblond

Les sujets qui présentent une paraplégie d'origine métastatique ne doivent pas être les laissés-pourcompte de la réadaptation. En effet, pour ceux dont la survie estimée est supérieure à 1 an, un séjour en service de soins de suite et de réadaptation est envisageable. Son périmètre en objectifs et en durée doit être prédéterminé et peut être contractualisé autour de la prise en charge de la douleur, des troubles vésicosphinctériens, du transit intestinal, de la réduction du risque thromboembolique et de la fatigue. La préconisation d'aides techniques (dont le fauteuil roulant), une rééducation ciblée, l'éducation à la santé et l'accompagnement psychologique sont les autres facettes d'un projet de réadaptation d'une durée de séjour initial de 1 mois, reconductible le cas échéant sur des durées courtes, avec des objectifs précis et contractualisés.

Liens d'interêts

C. Fattal, M.Enjalbert, E.Barel, E.Pastrana, C.Leblond déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec l’article.

auteur
Dr Charles FATTAL

Médecin
Médecine physique et réadaptation
Centre Bouffard-Vercelli, Pôle Santé Roussillon, Perpignan
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Médecine physique & réadaptation
Mots-clés