Dossier

Pourquoi et comment la médecine physique et de réadaptation doit contribuer aux soins dans les pathologies cancéreuses

Mis en ligne le 31/12/2021

Auteurs : P. Calmels, A. Maxo, T. Tramoy, E. Ojardias, J. Touly, A. Condemine, I. Fayolle-Minon

  • Le terme générique de cancer s'associe à de nombreuses maladies différentes, avec le développement d'approches thérapeutiques personnalisées. L'incidence des cancers, leurs conséquences fonctionnelles très variées et leur évolution chronique justifient largement le développement de la médecine physique et de réadaptation en cancérologie, en lien étroit avec les unités d'oncologie ou les soins de support. Il paraît indispensable d'offrir un accès à la réadaptation pour ces pathologies à fort potentiel de prise en charge en soins ambulatoires. Cependant, le contexte d'évolution du cancer exige une adaptation des pratiques de MPR face à des pathologies au potentiel évolutif, et donc avec des besoins gradués.
Liens d'interêts

P. Calmels, A. Maxo, T. Tramoy, E. Ojardias, J. Touly, A. Condemine et I. Fayolle-Minon déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteurs
Dr Paul CALMELS

Médecin, Médecine physique et réadaptation, Hôpital Bellevue, Saint-Étienne, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Aurélie MAXO

Médecin, Médecine physique et réadaptation, Hôpital Bellevue, Saint-Étienne, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Médecine physique & réadaptation
Mots-clés